Le projet d’enregistrement des sites anciens de la région de Chlef, leur classement dans les institutions mondiales comme l’UNESCO et enfin leur restauration nous tient à cœur depuis plusieurs années et si nous sommes encore loin des objectifs que nous nous sommes tracés au début de cette aventure, j’entends par là la création de notre association Castellum Tingitanum, il n’en demeure pas moins que notre opiniâtreté à aller toujours de l’avant n’a pas diminué d’un iota, bien au contraire.
Les aides que nous avons obtenues de l’union européenne mais aussi des entreprises nationales comme Sonatrach sont venus conforter notre détermination d’aller au bout de ce projet colossal qui constituera une base de travail significative pour les professionnels (historiens, artistes, chercheurs) intéressés par la région de Chlef.
Par ailleurs, notre association a mis au point un programme d’information et de sensibilisation des jeunes générations, seule manière de stopper la dégradation que subissent nos vestiges historiques et qui est due la plupart du temps au comportement inconscient des hommes.
Signé : Ahmed Cherifi
Castellum TINGITANUM, Association El Athar Clef
Acceuil
Mot du président
Présentation
Activités
Les sites historiques
Liens utiles
Contact
Contact
Tél./Fax: +213 (0)27 79.48.90
Mob. : +213 (0)659 485 300
Sites historiques
Par nomPar nom
Par périodePar période
Par TypePar type
Présentation
Basée à Chlef dans le centre du pays et créé en 2001 à l’occasion du mois de patrimoine, L’association Castellum Tingitanum œuvre de manière active...
Lire
Activités
L’association Castellum Tingitanum a établi, dès sa création, un plan d’action visant à prendre en charge de manière efficace le patrimoine historique de la région de Chlef. Ce plan...
Lire
Résumé : La mosquée Sidi Bou Maïza est dotée d'une salle de prière hypostyle comme les mosquées de Damas, de Cordoue, de Kairouan et de la mosquée al-Hasan à Rabat.
|Historique
En 1954, après un séisme, la mosquée subit d’importants travaux qui modifient le plan original et le volume initial. Après un second séisme en 1980, une étude de protection provisoire est menée et en 1996, une opération de mise en valeur (nettoyage et décrépissage des chapiteaux) est opérée par l’Agence Nationale d’Archéologie. Selon R. Bourouiba, les Idrissides, descendants du Prophète, auraient construit cette mosquée qui est la plus ancienne d’Algérie encore intacte, dans un style inspiré de la Grande Mosquée de Damas. De par ses nefs parallèles au mur de la qibla, la mosquée du Vieux Ténès s’apparente à la première mosquée de Médine que le Prophète aurait aidé à édifier de ses propres mains et dont le modèle fut repris à Damas (705-715). Cette mosquée serait donc un exemplaire maghrébin d’un type créé en Égypte (mosquée de ‘Amr à Fustat, VIIe siècle) ou en Syrie, et qu’on retrouve aussi dans le plus ancien sanctuaire de Fès (mosquée al-Qarawiyyîn, IXe siècle).
Détails
Castellum Tingitanum Association El Athar Chlef
©2018 Castellum Tingitanum.
Union Européenne
Sonatrach